Jardin

“Tout le bizarre de l’homme, et ce qu’il y a en lui de vagabond, et d’égaré, sans doute pourrait-il tenir dans ces deux syllabes : jardin.”

Article mis en avant

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑