Vosges d’été

S'il est vrai qu'on fait bien d'admirer lentement Le dessin magnifique et pur du sol charmant, Les bois frais, les blés verts qui sont de doux présages, S'il est exquis de suivre à pied les paysages, Il est meilleur d'aller sans remuer ses pas Au milieu de tableaux que le Louvre n'a pas Et que Juin magistral a marqués de sa... Lire la Suite →

NUIT

Pont Alexandre III Vue sur la Tour Eiffel illuminée Nuit Blanche à la villa Paris Gatsby en aurait été jaloux, pour sûr "...Les lumières se font plus brillantes à mesure que la Terre s'éloigne du Soleil en titubant, et maintenant l'orchestre joue de la musique jaune cocktail et les voix en choeur grimpent encore d'un... Lire la Suite →

Fabriano in Acquarello Avril 2019

équipe France, Fariano in Acquarelloéglise San Filippo, Fabrianoéglise San Filippo, Fabrianoéglise San Filippo, mon aquarelle Nénuphars église San Filippo, mon aquarelle Nénuphars Equipe France Fabriano en fête, fanfareBelles églises de Fabrianorue de FabrianoAquarelle collective, place principale de FabrianoJardin intérieur, FabrianoVue sur les toits de FabrianoMarché d'art de FabrianoEquipes France, Portugal, IsraëlMarché d'art de FabrianoMarché d'art... Lire la Suite →

Arts Forains

Chevaux de bois Aquarelle 70 x 100 cm - "Mon manège à moi" Arts forains - manège de 1920 "Tournez, tournez, bons chevaux de bois,Tournez cent tours, tournez mille tours,Tournez souvent et tournez toujours,Tournez, tournez au son des hautbois. Le gros soldat, la plus grosse bonneSont sur vos dos comme dans leur chambre,Car en ce... Lire la Suite →

Vues sur Paris

  Ode pour "El" La Tour Eiffel n'a qu'une L pour ne pas qu'el puisse s'envoler. El reste les pieds sur Terre, masculine. Tel un phare dans Paris, el guide les passants et visiteurs à travers les marées humaines agitées. (Corinne Descamps)   Au loin, la Basilique du Sacré-coeur, céleste en haut de sa colline... Lire la Suite →

Eau ! des nuages

Levez les yeux ! C'est moi qui passe sur vos têtes, Diaphane et léger, libre dans le ciel pur ; L'aile ouverte, attendant le souffle des tempêtes, Je plonge et nage en plein azur. Comme un mirage errant, je flotte et je voyage. Coloré par l'aurore et le soir tour à tour, Miroir aérien, je... Lire la Suite →

De saisons

"Le sol trempé se gerce aux froidures premières, La neige blanche essaime au loin ses duvets blancs, Et met, au bord des toits et des chaumes branlants, Des coussinets de laine irisés de lumières...." Emile Verhaeren, sonnet, En hiver "...Je n'ai point de ruisseau, de torrent, ni de roche ; Mon gazon est étroit, et,... Lire la Suite →

Mon petit jardin de ville

Je méditais; soudain le jardin se révèle Et frappe d'un seul jet mon ardente prunelle.   Je le regarde avec un plaisir éclaté; Rire, fraîcheur, candeur, idylle de l'été! Tout m'émeut, tout me plaît, une extase me noie, J'avance et je m'arrête; il semble que la joie Etait sur cet arbuste et saute dans mon... Lire la Suite →

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑