Premier abord

À bord de l’île Fanac, tel Jean Cocteau, j’y fais un double voyage, à la fois réel et imaginé :

20171011_232229.jpg
Luminosité automnale réchauffant l’arbre, île Fanac, Joinville-le-Pont

 

« A Palma de Majorque

Tout le monde est heureux.

On mange dans la rue

Des sorbets au citron.

 

Des fiacres, plus jolis

Que des violoncelles,

Vous attendent au port

Pour vous mettre à l’hôtel.

 

 

 

 

Racontez-moi encore

Palma des Baléares ;

Je ne connais qu’une île

Au milieu de la Marne.

20171024_223046
Un arbre possédé par la nature, île Fanac, Joinville-le-Pont

 

Elle est petite, en tôle,

Comme un tir de la foire ;

Mon cœur est l’œuf qui danse

Sur le haut du jet d’eau.

20171104_224732
Paradis perdu, île Fanac, Joinville-le-Pont

 

Monsieur le photographe,

Un oiseau va sortir.

La noce qui s’embarque…

Je reste seul sauvage.

 

Marquises, Carolines,

Votre nom sur la carte.

Grave le mien dans l’arbre

Près de la balançoire.

 

 

 

 

Express et paquebots

Qui bercent nos voyages,

Ce sont les bateaux-mouche

Et les trains de plaisir. »

Îles, Jean Cocteau

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :