Les deux amants, l’ombre et la lumière

L’aquarelle, medium contradictoire,

aussi transparent qu’intense,

aussi merveilleux que capricieux,

le séchage étant tantôt un ami et un ennemi,

je lutte contre son arrivée, ou au contraire  je l’attends avec impatience.

 

20170917_185504

 

À mon sens, la discipline qui met le plus en exergue la confrontation/cohabitation de l’ombre et de la lumière.

La lumière, poudroiement scintillant, éblouissante ou bien encore étincelante, sous mes pinceaux, s’éteint dans l’ombre pour se définir pleinement.

L’ombre profonde, nuancée, parfois flottante,  s’allument d’un sens nouveau en se frottant à la lumière.

Chacune permettant à l’autre d’exister, lui donnant sa raison d’être. Deux amants.

Est-ce la lumière qui délimite l’ombre ou l’ombre qui délimite la lumière ?

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :